jeudi 10 décembre 2015

Marathon de Sully-sur-Loire, le compte-rendu de Stéphane

Défi marathons: épisode 4

Me voici levé à 5h30 pour petit déjeuner et m'habiller; le départ du marathon est à 9h30, mais j'ai 1h45 de route; j'y vais cool en voiture et je récupère mon dossard vers 8h15; j'ai donc le temps de me reposer dans la voiture et de me préparer. Le château est à côté du départ, il est magnifique! Le temps est au beau fixe, mais le soleil ne percera pas de la journée; il y a même eu peu de bruine; rien de grave, il ne fait pas froid; je cours en tee shirt Mizuno manches longues + mon maillot de club et j'ai mes nouvelles Hoka One One
J'ai aussi décidé d'être raisonnable, pas comme au Val de Reuil; je vais rester avec les meneurs de 3h45.
Bon, bien sûr je me suis bien embêter à presque piétiner pendant 15 bornes, dans un bon groupe d'une quinzaine de personnes; je prends mon temps aux ravitos mais les meneurs ne s'arrêtent pas; il faut donc repartir sur du 12 à 12.5 km/h pour récupérer les copains. Un peu de fractionné, en somme.
Avec un gars très sympa, on a pris en charge un "jeune" de 36 ans qui fait son 1° marathon; petit briefing sur l'allure, les ravitos, les entrainements; bref, le temps passe vite; le paysage est agréable : de la campagne et de la forêt sans arrêt; le seul problème c'est que c'est très vallonné; il parait qu'il y avait 350m de D+ sur 30 km; ça se ressent car il faut garder l'allure dans les côtes et se freiner dans les descentes. Les meneurs font bien leur job, le chrono est respecté.
Mais je m'ennuie un peu et, chose incroyable, j'ai de bonnes sensations. Je décide donc de partir devant les meneurs; au 30 km, on arrive sur la digue: il parait qu'il y a une ligne droite de 12km pour finir!!! Ouais, c'est interminable! Bon, je pars , un peu trop vite; je dois mettre au moins deux minutes de moins que les meneurs en 5km. Mais un petit coup de mou arrive; je m'arrête 
pour respirer, vidanger, manger du sucre. Merde, le 1° meneur est là! Je repars de plus belle, avec un gars qui, comme moi, trouve que le marathon, ça serait vraiment mieux si ça faisait 35 bornes. Bon, on s'accroche, les paratonnerres du château dépassent des arbres, c'est signe que l'arrivée est proche. Je finis en 3h44, soit 1 minute devant les 2  meneurs.
En résumé, super organisation et très beau parcours, mais  pas plat; course à recommander. Bonnes sensations, en tous cas meilleures que la dernière fois. Hé oui, Jean Claude, ça va mieux quand on s'entraine! Retour tranquille à la maison, un peu de fatigue depuis 2 jours. En récup, je fais la Mégalight Dracula ( 50 km) avec ma petite équipe habituelle; ils feront le Raid 28 sans moi. 
Prochain marathon: Cernay le 03.01.16
steph

ps: ça s'appelle le Marathon de l'Espoir, car c'est en faveur du Téléthon; malheureusement, leur petit parrain myopathe de la 1° édition n'était plus là pour cette 2° édition, c'était très émouvant au départ.


1 commentaire:

Anonyme a dit…

la mégalight de 50km, c'est pas trop light...

Did