lundi 8 février 2016

Maxi-cross de Bouffémont le compte-rendu de Stéphane


Coucou!
Merci pour les encouragements. Vous avez loupé une magnifique course; 
merci à Philippe d'avoir trouvé "mon" marathon de février. Je ne vous cache pas que ça change de Cernay ( marathon route peu agréable et humide).
J'étais un peu anxieux depuis 1 mois car il fallait que je fasse des côtes à l'entraînement. 42km, ça je connais; mais 1700m de D+ , il y a longtemps que ça m'est arrivé; et la dernière fois, j'ai partagé le pied de perfusion avec La Caille!!!
Bon, arrivé la veille, je me couche tôt, car en plus, le départ est à 7h; on aura donc environ 1h30 de nuit; et mes muscles ne vont pas apprécier la mise en route matinale.

On commence par du bitume pour sortir de Bouffémont: la route monte , c'est l'enfer! Et après c'est gras, mais vraiment gras; ceux qui connaissent le Raid 28 et l'Origole ( Vaux de Cernay)  doivent me comprendre; 20cm de boue, bien collante; du dévers comme au ski; et des montées qui glissent, des descentes à la "one again", tout ça dans le noir et avec 700 coureurs. Hé oui, Did, ce n'est pas 700 courses ( dis donc, tu apprends le blog par coeur?)

Je disais donc: montée , descente, montée , descente... environ 50 fois sur 42 bornes, ça revient souvent! Avec le jour, ça devient agréable; il y a quelques portions roulantes. Au ravito du 16°km, je me dévétis et je sors mes bâtons Camp 4 brins ( 1° sortie pour eux): super!!! Vers le 22° km, une jeune femme me rejoins; on papote un peu, puis beaucoup. Mince, elle est instit! Alors là, la conversation ne s'arrête plus; au ravito du 28°, il fait soleil; on prend notre temps; Florine ( tel est son prénom) n'est pas au mieux; tel un saint Bernard, je reste avec elle; du coup, je vais moins vite; et on discute encore; on refait le monde ( de l'Education) et le Monde en général, sans parler de nos courses, nos envies... Soudain un gars nous annonce "encore 5 bornes". Quoi? Déjà? On n'a même pas vu le célèbre "M" de la course, à savoir 1 grosse montée, 1 grosse descente, 1montée, 1 descente... On finit en courant, bien que j'ai eu un coup de mou au bout de 6h.
On met donc 6h16; je pense que j'aurais gagné 30 minutes en partant avec des gars; mais j'ai vraiment passé une superbe journée; pas fatigué. Merci Florine, on se retrouvera peut-être, c'était très sympa. Une bonne bière à l'arrivée, 2 hot dog, et 2h de route sans douche!
Merci Philippe, ça vallait vraiment le coup.
Me voici à mi-chemin de mon défi, avec 6 marathons en 6 mois ( + 50km de la Mégalo); allez, la 2° mi-temps commence en mars ( le 27 à Paris) puis la semaine d'après à Cheverny avec Franck ( t'inquiète pas, Franck, tu as dit que tu me porterais!)
bises à tous

steph

2 commentaires:

Anonyme a dit…

A vue de nez ca pourrait faire peur vu les conditions mais à te lire ca donne envie de le faire.
On attend la 2ème mi-temps ...
Tu va pouvoir récupérer c'te s'maine.
A bientot
jp

steph28 a dit…

On a eu beau temps. La suite des marathons sera plus plate. Tant pis pour le classement de dénivelé.
Steph