vendredi 12 février 2016

Semi-Raid 28, l'itinéraire des Maratouristes

Voici les cartes avec notre itinéraire et quelques explications sur les difficultés et les réussites.
Philippe et Pascal ont la carte et orientent de concert.

Première carte, la 5, dont on fait une partie de nuit. On part bien, on en chope deux avant de devoir revenir chercher la 58. Pascal va pointer la 60 et doit traverser des ronces pour revenir au bord de la voie ferrée que l'on longe longuement. Puis de longues lignes droites interminables pour la 62.
Le jour se lève quand on jardine sur la 63. J'ai choisi la mauvaise sortie de l'aqueduc. On perd dix minutes et on fait 300 m de trop. Désolé !
Les suivantes vont bien, c'est reparti. Premiers pieds dans l'eau dans d'énormes flaques en allant à la 65.



Sur la carte 6, beaucoup de portions de course, comme la ligne droite pour choper la 66 vraiment pas difficile. Ensuite un choix à faire pour monter sur la 67. On trouve bien la 72 et pour monter à la 74, on quitte quelques équipes pour grimper presque droit dans la pente. Dur dur pour nos Canailles cette bosse. On retrouve ensuite la piste cyclable et la route forestière des Cinq cents arpents que l'on connaît presque par coeur. Beau choix pour aller directement à la 81.



Sur cette carte 7, un joli coup et une énorme galère. Après Dampierre-en-Yvelines où l'on fait un détour pour avoir la vue sur le château, on vise la butte ronde. Mais on voit qu'il y a des bleues dans le secteur. On prend donc le chemin à gauche de la butte. Dans le petit vallon où l'on arrive, Pascal part pointer la 84 pendant que je vais chercher la 85 sur le Côteau en face. Je la trouve, je récupère les doigts pointés par Pascal sur la 84, je monte pointer la 85 et je retrouve mes équipiers qui ont monté tranquillement vers Le Mesnil Sevin.
Là, on voit des équipes qui cherchent une bleue. Grisés par les bleues précédentes, on laisse les filles aller cool vers le PC9 et avec Pascal on file chercher le bleue. 10 bonnes minutes de perdues car on ne la trouve pas.
Après ça, pas le temps de pleurer car une longue portion de course dans la plaine. Bravo les filles, elles n'ont rien lâcher.



Sur la carte 8, on a tenté quelques bleues car on avait un peu d'avance. La 89 n'était pas facile mais en ratissant large à 5, on l'a eue. Par contre, galère sur la 93. On laisse les fille sur le chemins et on est allé la chercher avec Pascal. On ne trouve pas le bon layon, les sentiers n'allaient pas dans la bonne direction. On perd du temps. On retrouve les filles et on décide de filer tout droit. On essaie tout de même la 97. Coup de chance, une équipe sort du bosquet où elle se trouve. On fonce et on pointe. On revient vite sur le chemin, la 98 bleue n'est pas loin. Même chance car on voit la même équipe sortir du bois juste devant la balise.
On double cette équipe à la course. Et oui, ils ont gars en plus mauvais état que nous. Du coup, ils nous suivent et on leur donne les deux vertes qui suivent. On est aidé en cela par d'autres équipes du Bures 28 qui courent vite. Sur les balises sur les "o" des bois, des coureurs partout dans la forêt. Pas facile de ne pas se laisser influencer.



La carte 9, c'est celle du soi-disant parcours de trail. Pas balisé, plein de sentiers, difficile de s'y reconnaitre. On comprend que nos Canailles aient souffert dans ce secteur.
De notre côté, on a assisté à de gros regroupements et des recherches collectives à plusieurs équipes. On y a également vu de longues files indiennes de coureurs.
Sur la 105 (ou la 106), il fallait traverser un ruisseau profond sur un tronc glissant. Au moment où on allait y aller un gars d'une autre équipe a sauté. Du coup plusieurs équipes lui ont lancé leurs doigts pour qu'il pointe la balise. Sympa !



Pas de souci sur le final et la carte 10. Les dernières balises sont déjà placées sur la carte. C'est dans la montée vers la 114 que l'on a une communication FaceTime avec Nico en plein entraînement.
Il faut juste être un peu vigilant sur la balise placée dans la haie près du terrain de rugby.


1 commentaire:

Anonyme a dit…

O'ascal c'est une nouvelle CO?