mardi 25 juillet 2017

Le dico d'Apostolos

Suite du dictionnaire d'Apostolos.
Vous comprendrez, après lecture, qu'il revient de l'Euforia, un ultra terrible à Andorre, 220 km et 24.000 m+ hors sentier à travers la montagne.

"c'est l'été , c'est les vacances , mais pas pour tout ! le dico du trail , après une bonne experience en Andorre, revient ..aujourd'hui l 'Enculade Trailistique...ca pique ! 
Enculade trailistique : en soirée, il y a toujours le verre de trop, celui qu’on aurait pas dû boire, celui qui rend malade , qui fait pousser les cheveux a l’intérieur. En trail, ce concept s’appelle une Enculade trailistique. C’est la montée de trop, la descente de trop, le pierrier de trop , le ravito un peu plus loin que prévu…de toute façon sur un ultra , tout est de trop après le km 80 …les montées, les descentes, la nuit , la deuxième nuit, la troisième nuit, les crêtes. 
Une enculade trailistique, c’est une difficulté, placée sur le parcours, au mauvais moment , au mauvais endroit (pour le coureur Lambda). Kiki ne connait pas le concept d’enculade. C’est le moment ou le coureur lambda a l’impression qu’on la lui fait à l’envers et que c’est pour Surprise Surprise ! C’est le pierrier de merde placé en sortie de nuit après avoir grimpé deux énormes bosses et bu une soupe degueulasse au ravito d’avant ( les Pyramides calcaires sur l’UTMB)…C’est le coup de cul de trop , celui qui démoralise le coureur lambda qui pensait en avoir fini avec la montée de 1800m et qui découvre un bosse de 500 de plus cachée juste derrière la crête (Andorre) , c’est le ravito attendu au km 54 et qui n’est toujours pas là au km 58..avec les bidons à sec et les spectateurs qui crient que « c’est à 300m après la montée…mais ça fait 4km que c’est à 300m » 
Au classement des Grandes Enculades trailistique , on a notamment le col des Pyramides calcaires sur l’UTMB , pierrier sans intérêt, en sortie de première nuit , qui finit de défoncer les pieds des coureurs et le moral même des plus aguerris. Celui qui fait dire « putain cette merde ça sert à rien, j’ai niqué mes godasse et mes chevilles, c’est pour trouver du D+ , ça fait chier j’ai la dalle je pensais manger tout de suite…et le pire c’est que j’ai payé et posé des jours de congés pour ça » 
Il y’a aussi le sentier Kalla sur la Diagonale des fous..Montée de merde, dans un sentier de merde , avec un taux d’humidité maximal , arrivant au km 130, quand le coureur lambda est déjà ravagé par les hallu (perso j’ai vu un portrait de Jean Paul II dans le sentier , et je suis sûr qu’il existe mais j’ai quand même des doutes) …heureusement le petit verre de rhum et le samoussa a la Possession aident à faire passer cette profonde enculade. 
Et puis il y a Andorre. Tout Andorre en fait est une Enculade , en Andorre tout est mal placé, au mauvais endroit , au mauvais moment, le mauvais pierrier (mais il n’y a que ça). Mais une enculade sort du lot, la montée de Port de Siguer. Telle une vache tu broutes l’herbe toute la montée, une pente a plus de 50% , tu fais un pas , tu dégringoles de Deux , tu te lèches le genoux à chaque pas tellement ca grimpe , tu pètes tes bâtons dans la montée. Tu finis par arriver en haut après avoir arraché la moitié de l’herbe de la pente. Mais qu’est-ce que je fous la ? pourquoi tant de haine ? 
Ca ne serait pas drôle sans une enculade ou deux…mais comme pour le verre de trop , on se dit « qu’on ne recommencerait plus jamais » …on y revient chaque année ..une enculade, ça fait mal sur le moment, ça passe moyen moyen , mais on oublie vite !"

Apostolos Teknetzis 

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Je suis sur qu'on va retenir l'expression ! Meme si je ne suis pas convaincu que le pire est né ...
jp