lundi 31 octobre 2016

Les dernières sorties de JP


Quelques mots sur mes dernières sorties :

Blessé dans mon sommeil ( et dans mon orgueil ) la nuit précédant mon raid d’Armançon avec Gaetan , ma blessure est toujours présente mais s’atténue tranquillement.
Enorme douleur dans la cheville au matin du raid , je ne peux hélas pas prendre part au trail de 12 km aux cotés de Gaetan. Il aura la gentillesse de ne pas me faire attendre plus d’une heure pour la partie vtt. Qui je pense n’a pas arrangé ma blessure mais vexé de ce handicap et attaqué par ma 1ère crevaison au 15ème km , je me suis fait plaisir en abandonnant lachement un Gaetan un peu à la traine dans ce terrain détrempé car il pleut depuis 24h.
Le but étant de prendre un peu d’avance lorsque la seconde crevaison arrivera (c’est la coutume chez moi depuis quelques temps). J’oublie donc ma douleur et je lache les chevaux pour une remontée héroique malgré quelques chutes.
Par contre le canoé sera sans pitié pour ma cheville et je dois me reposer sur Gaetan pour les portages d’embarcations. L’instabilité dans l’eau , les caaaailloux , je soufre , je soufre. Merci Gaetan , « t’as fait le job ».
La pluie incessante , la gadoue , ne nous ont pas permis de faire de photos . Ce qui n’a pas gaché mon we en bourgogne.
J’en reviens donc avec une tendite carabinée au nom bizarre dont j’ai déjà oublié le nom. Donc repos.
Repos à pieds mais vtt , je me l’autorise. Ca passe bien et cela me permet quelques sorties avec mon fils (qui me grille maintenant ce petit … ! Le respect fout le camp ).
J’ai donc fait la Bossue , rando vtt près de saint Calais ou le mot d’ordre était : « boudin noir à volonté ». j’ai du mettre la main à la poele pour alimenter les coureurs au ravito du 25 km. 45 km sans broncher , petit test avec mon nouveau compagnon de chemins. Tout semblait ok.
Ok pour cette CO avec Did , que je ne pouvait laisser seul dans cette magnifique foret d’Ecouves. J’ai fait une CO il y a 1 mois en foret d’Orléans , 1h20 en tout et c’était assez. Ecouves n’aura fait que le confirmer. 1h30 avant de mettre le clignotant. Et je ne le regrette pas. Comme je le disait à Didier , voilà quelques années j’aurais surement fini avec une jambe de bois !
Un départ dans le doute pour une galère de 20’jusqu’à B1 , je repars de plus belle mais surement trop vite pour ma cheville. Le terrain est glissant et cahotique et je préfère m’arreter aux premières tensions après …1h30 de course. Je rentre tranquille me coucher dans la voiture.  Encore une fois il pleut , validant l’avis de Didier que c’est moi finalement qui apporte la pluie. En tous cas , je suis sec quand il arrive.
Pas de trail pour l’instant pour moi mais plutôt CO courtes et vtt. De quoi continuer à bien s’amuser !!
jp



1 commentaire:

Pascal Thibout a dit…

Plus d'excuses pour mettre le clignotant à droite avec ton nouveau compagnon !