lundi 9 février 2015

Trail de Soulaires ou la dure mais sympathique expérience de Stéphane comme serre-file

Impossible de rattraper un coureur ou une coureuse: dès la prairie du départ, on était à 3 serre-file derrière une dame qui marchait; elle était Danoise; sa frontale n'éclairait rien, je lui ai prêté ma lampe de secours que j'avais dans mon gros sac.
Au bout de 1h30 (au ravito) on a réussi à comprendre qu'elle n'avait pas de dossard et qu'on lui avait dit qu'elle pouvait courir quand même; on était rouge de colère!!! 
J'ai piqué un long sprint pour rattraper le vrai dernier coureur qui était épuisé de son match de foot du matin: que des touristes!!! 

Les 2 autres serre file ont réussi à mettre la Danoise dans une voiture de l'organisation ; du coup, elle s'est barrée avec ma frontale!!! Je suis allé chez Novo Nordisk pour qu'ils me retrouvent leur employée indélicate.
Sinon, c'est vraiment très bien organisé et bien flèché; et les organisateurs sont très sympas. 

Ce fut un plaisir de voir (au départ) les copines et les copains (et le boulet de Berchères qui était content de m'avoir battu!) RDV sur une vraie compète, JP!
steph 

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Stéphane tu passes une partie la nuit avec une danoise ,tu la retrouve a son boulot le lendemain
il va falloir éclaircir la situation(à la frontale)!!!!

bonne récup

Denis