dimanche 13 novembre 2016

Endurance Trail des Templiers, le compte-rendu de Sophie D.

Bonjour,
voici (enfin!)
le CR de l'ENDURANCE TRAIL DES TEMPLIERS!

Ça pourrait commencer comme cela:
Nous partîmes à 3: 2 malades et une inconsciente!
et nous revinrent à 3 templiers!
oui, car sur le papier, ce n'était pas franchement gagné...
Fred avait encore des restes d'intoxication alimentaire (non, je n'ai pas voulu empoisonné mon mari pour qu'il coure moins vite, et pour une fois, être devant lui!), Sylvain avait une crève carabinée: 2 de QI et 3 de tension. J'ai bien cru qu'il ne prendrait pas le départ. 
Mais! c'était sans compter sur le docteur Fred et sa pharmacie! Sylvain fut à peu prêt d'attaque!
et moi, qui n'est repris l'entrainement plus sérieusement que depuis 5 semaines, c'est...comment dire...un peu chaud les marrons! après l'échec cuisant de la Montagn'hard 100, j'avais quand même de sérieux doutes quand à ma capacité d'aller au bout.
Nous récupérons les dossards à notre arrivée le jeudi et en profitons pour faire le tour du salon. La dotation est très généreuse (sac à chaussure, casquette, manchon de bras et coupe vent + une 2ème couche à l'arrivée et la médaille!)
le départ, le vendredi à 4h15 du mat, ça pique un peu! je déteste ces départs ultra matinaux, la nuit est trop courte!
On frise le 0°C et la température ne montera pas énormément dans la journée. coupe vent de rigueur!
L’avantage d'un départ aux aurores, c'est le lever du jour sur les hauteurs et là, ouf! c'est magnifique!



ça m'a scotché! je m'arrête de temps en temps pour m'en mettre plein les mirettes! Si je ne termine pas, je ne serai pas venue pour rien.
le tracé de la course est très varié, ludique et technique. Il n'y pas cette monotonie qui parfois s'installe sur les longues courses. le parcours est top et j'en ai bien profité.
Sur le parcours, on fait toujours des rencontres avec Fred, comme Sylvain notre ami, rencontré sur le Raid du Golfe en 2009 (un truc de dingue!). Là, j'ai fait la connaissance d'Olivier, nous avons tracé ensemble plusieurs heures avec l'objectif de finir ensemble. Ça devait le faire mais rapidement il ne pouvait plus courir en raison d'une tendinite au genou, le fameux syndrome de l’essuie-glace! Arrivé au 75 ème kilo, il me dit de le laisser là, il a mal et ne veut pas que cela empire et compromettre ces futures échéances.
Alors je repars dans le soleil couchant... comme Lucky Luke, mais sans le cheval!



J'arrive au 90 ème forcément out au niveau délais. Les bénévoles me proposent de continuer sur un parcours de "déroutage", 10 bornes (beaucoup) moins  techniques que la dernière difficulté et d'être malgré tout finisher des templiers. Je trouve l'idée très bonne car on se tape quand même 100 bornes!.
J'en finis à je ne sais trop quelle heure car je suis partie sans montre. Fred et Sylvain m'attendent (normal) dans la salle du repas d'après course. Même malades, les garçons ont bien tourné. 
Fred nous parle de pancake et compote sur les ravitos. Je le regarde surprise:on n'a pas du faire la même course... ou bien en itinéraire bis??? c'est le gros point noir de ce trail. Arrivée au 40 ème, les tables du ravitos étaient VIDES! Trainaient justes quelques assiettes avec des miettes dedans (et sans exagérer !). Je suis rentrée et ressortie aussi sec. Les bénévoles, aux petits oignons pour nous, sont dépités.



Ayant été déroutée au 90ème, je n'ai pas eu le loisir, non plus, de profiter du dernier ravito, très sympa d'après Fred, donc les 25 derniers en autonomie.
En gros, j'étais en semi-autonomie sur toute la course (un entrainement pour le raid 28), heureusement que je ne pars jamais sans munitions!!
Au bilan, c'est une course que je referai bien un jour!
Sophie

2 commentaires:

steph28 a dit…

félicitations à tous les 3; bravo Sophie d'avoir terminé en ayant eu peu de nourriture aux ravitos;
steph

Anonyme a dit…

Le ravito doit être une faiblesse des templiers! Quand je l'ai fait j'ai eu le même problème.. j'étais blessée et donc dans les dernières.. et quand je suis arrivée j'ai entendu parlé de supers ravitos avec de bons fromages etc.. moi, on m'avait proposé de la vache qui rit.... et pas grand chose d'autre....
Isabelle