jeudi 31 octobre 2013

La Chambérienne, un joli trail montagnard et ... nocturne

Le compte-rendu de Philippe sur la Chambérienne.
Des trails nocturnes, j'en ai déjà fait. Mais avec quelques bosses, jamais énormément vallonnés.
Ce samedi, avec la Chambérienne, ce fut ma première expérience de trail en montagne .. de nuit.
950 m+ sur 20,6 km, ce n'est pas beaucoup à monter, ça se fait bien, même sans bâtons. Mais descendre 950 m+, c'est une autre histoire. Et pourtant, nous avons eu d'excellentes conditions. Mais avec la nuit, la rosée rend vite glissant le moindre caillou, la moindre racine. Et là, cela me plaît beaucoup moins.
Parti sagement pour un grand tour de Chambéry, 15 minutes de plat à mon chrono, presque 5 bornes (blague ! ne t'inquiète pas avant Montsalvy JP, cela devait faire moins de 3 ...).
Puis on attaque par des escaliers, cassant, avant d'alterner faux-plats en herbe, petites routes de campagne, passages dans les vignes, montées raides dans les bois et descentes glissantes...
Un peu après la mi-parcours, j'étais bien, il n'y avait pas encore eu beaucoup de descentes. Après j'ai été passé par nombre de coureurs car je filais prudemment. Je me classe 235ème sur 297 classés et environ 310 partants selon la police, 320 selon les organisateurs. A mi-parcours je devais être dans les 200. 
Avant Montsalvy, ça va, je vois que j'ai les jambes. Je suis content. 

18h25', avant...

21h14', après ...

Aucun commentaire: