lundi 14 octobre 2013

Vétatrail en Aubrac: le compte-rendu de Pascal

Je prends le clavier pour faire un petit CR de ma participation au Vétatrail.

Vendredi soir, après 5h30 passé au volant, je quitte l’autoroute au niveau de la sortie « Campagnac / Saint-Geniez d’Olt » et termine les 20 derniers kms en virevoltant de virage en virage et de côte en côte … là je me dis que ça promet pour demain !

Arrivé à St-Geniez, je prends possession de ma chambre d’hôte et fini par retrouver JP pour aller dîner, dîner que nous partagerons avec un couple de Pyrénéens dont JP a fait connaissance à sa chambre d’hôte.


Le gars finira 3ième du vétathlon solo le lendemain, respect !

Samedi, 5h30, le réveil sonne, une petite douche, je prépare le sac à dos et me dirige vers le petit déjeuner préparé par Mme ASTRUC (pas de lien avec le Roquefort).

6h30, direction le gymnase pour déposer le vtt et récupérer le dossard ainsi qu’un buff et un maillot en souvenir de l’épreuve.

JP arrive peu après, dépose son vélo et on se prépare tranquillement tout en papotant.

8h15, direction la place du Général de Gaulle pour le départ qui sera donné à 9h, on retrouve le couple de la veille et on discute de sac à dos, de GPS avec un gars de Toulouse et un autre qui vient de Beauvais.

9h00, le départ est donné pour tout le monde, pas de distinguo suivant les épreuves et donc pas facile de savoir si la personne qui précède fait juste le Trail, le Vétathlon solo ou le Raid …

On traverse le village en douceur, passons au-dessus du Lot en empruntant le Pont Vieux puis bifurquons à droite avant d’attaquer la montée, on ne reverra quasiment pas de goudron avant la fin du trail !



Le seul bout de goudron dont je me souvienne, c’est juste avant de monter sur une échelle pour attaquer la partie la plus pentue du parcours (km 7.45 St-Martin de Monbon) !

C’est d’ailleurs ici que JP commence sérieusement à prendre le large, je préfère ne pas regarder en haut et je me contente donc de regarder mes pieds.

Ce Trail n’est qu’une succession de bosses, faux-plats, chemins en sous-bois, dévers, passage de ruisseau, passage de clôtures, … j’aperçois de temps en temps le maillot rose de JP (il porte les anciennes couleurs du club de VTT dont je suis le Président), ça me rassure car je me dis que je limite un peu la casse.

Arrive enfin le 1er ravito (km 17.6), je bois 2 verres de coca auvergnat et j’essaye de relancer la machine qui est déjà bien mise à mal … je sens la délivrance arrivée lorsque mon GPS indique 1463 m d’altitude et que j’aperçois le parc vélo à 800/900 m de là !


Un gars de l’organisation fait sonner mon dossard, je me jette sur le ravito, je vois JP qui se prépare à enfourcher sa monture, il me dit qu’il a des crampes et que le VTT sera difficile !

Je pensais changer de chaussettes et de maillot avant de repartir en VTT mais pour « gagner du temps », j’enfile juste chaussures, casque et lunettes et je me jette comme un dératé sur le parcours VTT !

Je me dis que je vais bien arriver à reprendre du monde sur la descente annoncée comme « accessible à tous ».


Que nenni, la descente est vraiment technique par endroit, avec des caillasses, des singles, des mares de flotte, de la gadoue … je rattrape JP assez rapidement, je prends la température, il me dit que c’est casse-gueule et me laisse gentiment partir car le VTT, c’est vraiment mon sport de prédilection.

Je profite des parties techniques pour doubler celles et ceux qui passent à côté du vélo et je mets du braqué dans les parties les plus « roulantes », près de 42 km/h en pointe dans la partie la plus rapide :-)

Une fois le dernier pierrier passé, il ne reste plus qu’un petit km sur la route avant de repasser le Pont Vieux et de passer sous l’Arche d’arrivée !

Je fini 31ième du vétathlon solo en 4h55’28’’ sur 61 inscrits et 53 arrivants.


Petite interview du speaker, très sympa, il interviewe tous les arrivants, il se marre quand je lui dis que c’est beaucoup plus pentu par ici que par chez nous en Beauce !

Je pose ensuite le vélo, prends 2/3 photos, SMS + appel vers Sandrine pour lui dire que je viens de finir et que j’attends JP en faisant sécher mes gambettes au soleil.

10’, 20’, 30’ se passent et toujours pas de JP … je me dis qu’il a peut-être crevé dans la descente et espère qu’il ne tardera plus maintenant.

Je fini par le voir arriver, j’ai juste le temps de le prendre en photo pendant son interview ;-)



Il termine en 44ième position pour 5h41’57’’, il a perdu env. 10’ à cause d’un troupeau de vaches, il en fera certainement état dans son CR ;-)

On récupère ensuite les sacs laissés en haut (ils ont été redescendus par l’organisation) et on se dirige vers la première terrasse venue pour se prendre une bonne bière (cf. photo de JP à venir).

Un bon moment à renouveler à Montsalvy ???

Aucun commentaire: