mercredi 12 février 2014

Trail de Soulaires, un petit mot de Fred

Je suis venu seul, car Sophie, raisonnable, étant fatiguée (merci toutes les courses de 2013 + son nouveau plan d'entraînement) a préféré garder les garçons à la maison. J'étais ravi de retrouver mes amis Maratouristes (en nombre !!!) après la remise des distinctions à Dreux des meilleurs sportifs de l'année.

Je savais que le parcours avait changé et avec la météo de ces derniers jours, le terrain allait compliquer encore plus la course. J'avais fixé aucun objectif car avec une tendinopathie à chaque cheville, difficile de prévoir quoi que se soit. Mais avec la forme de ces derniers mois, je souhaitais finir dans les 3% (objectif pour toutes les courses de l'année en préparation de l'UTMB). 
Nouveau départ à fond dans la "glisse" et les herbes en compagnie de Nicolas et juste derrière Henrik la "la comète". Première petite descente et je me rends toute suite compte que je n'ai pas serré suffisamment mes chaussures. Je laisse partir Nicolas, pour régler le problème. J'en profite pour le regarder, il grimpe bien le "bouquetin" !!!! Je repars; je vois le tee-shirt de Nicolas à 300-400m. Il me faudra au moins 10 à 15 minutes pour le rattraper car toutes les surfaces sont glissantes. Je profite d'une ligne droite, en ma faveur avec ma vitesse de base, pour le dépasser (pas facile !!!). 


Fred, au milieu le plus grand, avec ses copains Maratouristes au départ du 18 km

S'enchainent les montées acrobatiques et les descentes bobsleighs. Je m'épuise rapidement, impossible de trouver un moment de repos. Même les chemins longeant les champs sont des patinoires. Mon poids de mammouth, n'est pas d'un grand soutien sur ce parcours mais mise à part un peu de vent il ne pleut pas...Oufff.  Après quelques kilomètres nous quittons nos "collègues" du 9 kms qui ont été EXEMPLAIRES après chaque dépassement en ayant la courtoisie de se mettre sur le côté (Merci à vous !!!). Je continue...seul. Personne devant, j'essaye de relancer mais sans mes appuis je souffre. On rentre de nouveau dans le bois et là....CRAQUE!!!! 
Ma manche de ma super veste technique a décidé d'embrasser une branche. Cela me coupe dans mon élan. Déconcentré, je glisse de plus en plus et me ratatine deux ou trois fois. J'ai plus la tête mais heureusement nous arrivons vers la fin où des faux plats beaucoup plus roulants me permettent de relancer la machine. Je regarde ma montre, je tourne entre 14 et 15km/h. Cool !!!!
Je vois en gars devant moi et je profite de mon élan pour le dépasser. Dernière montée dans le gras, dernière descente et encore une frontale au loin. Venant juste de dépasser le panneau 1km (restant) je mets tout ce qui me reste pour essayer de rattraper le traileur. Je suis au taquet, je tourne à 18km/h. Plus que 300 m mais le coureur se retourne deux fois et accélère lui aussi. Je fais tous ce que je peux mais je suis déjà à fond. Il me bat de 3 secondes. Grrrrr!

Fred à droite, ici avec Mickey au départ de la Saintélyon
A l'arrivé je suis accueilli par le sourire de NOTRE SPORTIF DE L'ANNEE. Cela fait du bien après tous ces efforts.
Rapidement derrière moi arrive Nicolas. Il me semble beaucoup plus frais que moi. Ses efforts paient. Cela est de bon augure pour l'UTMB.
Bravos à tous les Maratouristes car le terrain était vraiment difficile.

A pluxsxsxsx
Fredd

Aucun commentaire: